Décès de Gonzague Saint Bris : la Forêt des Livres maintenue

gsb chaletAFP/Archives / GUILLAUME SOUVANT

L’écrivain et journaliste Gonzague Saint Bris le 20 août 2015 à Chanceaux-pres-Loches (France)

La Forêt des Livres, la rencontre littéraire annuelle créée par Gonzague Saint Bris est maintenue et se tiendra comme prévu le dimanche 27 août, en hommage à son fondateur décédé dans la nuit de lundi à mardi dans un accident de la route, a-t-on appris mercredi soir auprès des organisateurs.

Quelque 200 auteurs sont attendus dans le village de Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire) pour ce rendez-vous littéraire fondé il y a 22 ans où Gonzague Saint Bris attirait les familiers de Saint-Germain-des-près et de la Closerie des lilas. Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs se pressaient chaque année pour écouter et recueillir les dédicaces des auteurs invités.

« Gonzague a bouclé cette 22e édition, tout est calé, tout est prêt, les affiches sont parties, les livres des écrivains invités sont commandés : nous sommes à quinze jours de l’événement, le public ne comprendrait pas qu’on ne fasse pas quelque chose », a déclaré à l’AFP Christian Panvert, ami proche de l’écrivain décédé et qui anime depuis les origines le Café littéraire de la Forêt des Livres.

Entre autres figures de la littérature française contemporaine, l’académicien Jean-Marie Rouart, Yann Queffélec ou Irène Frain ont annoncé aux organisateurs qu’ils viendront « rendre hommage à Gonzague », a indiqué la directrice de la Forêt des Livres Marie-Claude Mahiette.

Différents intervenants évoqueront les multiples facettes de ce dandy, un brin excentrique : historien, romancier, essayiste, journaliste…

La Forêt des Livres avait été qualifié de « Woodstock de la littérature » par le New York Times, s’enorgueillissait son fondateur. « Nous avons commencé avec 25 écrivains et 3.000 visiteurs… », rappelait volontiers Gonzague Saint Bris, dont le « chalet des chasseurs », à un jet de pierre du château familial à Chanceaux-près-Loches, a accueilli le gotha de la république des lettres françaises.

Gonzague Saint Bris est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels une vingtaine de biographies, dont celle du marquis de Sade, du général de La Fayette ou encore d’Alfred de Musset et Alfred de Vigny.

Lauréat de l’Interallié en 2002 pour son roman autobiographique « Les Vieillards de Brighton », son dernier ouvrage, « Les Aristocrates rebelles » (Les Arènes) est attendu en librairie le 30 août.

Parmi les multiples réactions après son décès, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a rendu hommage au romancier, saluant un homme qui « était à la fois un passionné et un passeur » et qui « n’a eu de cesse de mettre en lumière la singularité et le génie de notre pays »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s