Un dimanche pour célébrer  » le culte de l’écrit « 

LA NOUVELLE REPUBLIQUE
16/08/2016 05:38
Gonzague Saint Bris, sur la terrasse en contrebas du chalet des chasseurs, l'un des lieux phare de la Forêt des livres. - Gonzague Saint Bris, sur la terrasse en contrebas du chalet des chasseurs, l'un des lieux phare de la Forêt des livres.

Gonzague Saint Bris, sur la terrasse en contrebas du chalet des chasseurs, l’un des lieux phare de la Forêt des livres.

Feront-ils mieux le 28 août que pour le cru des 20 ans, l’an dernier ? La liste des invités de la Forêt des livres est alléchante : Renaud, Luchini, Roman Polanski…

La photo de Michel Rocard a trouvé sa place dans l’allée des platanes. Juste en face, le chalet des chasseurs, cœur battant de la Forêt des livres. L’ancien premier ministre, présent à Chanceaux en 2012, a rejoint les illustres disparus du rendez-vous littéraire. Un hommage lui sera d’ailleurs rendu en présence de son épouse, lors de sa 21e édition, dimanche 28 août.

A un moment donné ou à un autre, tout créateur passe par le livre

Le casting annoncé cette année par Gonzague Saint Bris est des plus séduisants : Renaud, Roman Polanski, Fabrice Luchini, Michel Cymès, Marlène Jobert, Dany Laferrière, Pierre Assouline, Richard Bohringer, Bertrand Burgalat, Claude Sérillon… Sans parler de l’invitée d’honneur, Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française. « Notre défi était de parvenir à faire mieux que pour nos 20 ans », souligne Gonzague Saint Bris. Le pari semble d’ores et déjà gagné.
Il a d’abord fallu boucler – difficilement cette année – le budget, de façon à maintenir la gratuité de la manifestation. Mission accomplie. Puis, il s’agissait de soigner le choix des invités. En mai, Renaud a sorti son autobiographie. Gonzague Saint-Bris est allé le retrouver dans son repaire du Vaucluse, le restaurant Le Bouchon, à L’Isle sur la Sorgue, où le chanteur a posé ses valises. « On s’est magnifiquement entendu. J’ai vraiment été impressionné par la qualité littéraire de son livre », explique le patron de la Forêt des livres. Il n’est d’ailleurs pas le seul à l’avoir apprécié : à Chanceaux, Renaud devrait recevoir un prix décerné par un jury de lecteurs.
Gonzague Saint Bris ne tarit pas d’éloge non plus sur « Comédie française », écrit par un autre des invités vedettes de la Forêt des livres, Fabrice Luchini : « Est-il aussi bon à l’écrit qu’à l’oral ? Absolument ». La liste des invités alterne écrivains confirmés et nouveaux talents, hommes et femmes du cinéma, de la télévision, des médias, de la chanson et auteurs purement littéraires. « A un moment donné ou à un autre, tout créateur passe par le livre, conclut Gonzague Saint Bris. Même s’ils sont une autre carrière à l’origine, tous ont le culte et le respect de l’écrit. Pour eux, c’est comme un accomplissement. Le but de la Forêt des livres est de consacrer ceux qui sont déjà connus quand ils sont encore meilleurs et de révéler ceux qui sont excellents mais qui n’ont pas encore été vus, ni même envisagés. »

repères

> Programme. Dimanche 28 août, la Forêt des livres s’ouvrira, de 10 h à 12 h, par le colloque culturel animé par Jean-Claude Narcy (thème : « Mutations et merveilles : nouvelle eau, nouvelle terre, nouveaux métiers, nouveau monde »). Deux remises de prix littéraires auront lieu : la première à 11 h et la seconde à 18 h au balcon du chalet des chasseurs. L’après-midi, consacrée à la signature- dédicace sous les arbres centenaires, sera rythmée par plusieurs événements. A 14 h, le café littéraire de Christian Panvert. A 15 h, séquence improvisations, lectures, et surprises avec Bernard Menez et Raphaël Mezrahi. A 15 h 45, célébration des 400 ans de Shakespeare par Michael Sadler, écrivain anglais enraciné dans le Lochois et homme de théâtre, qui met en scène, avec deux comédiens, les plus beaux extraits du théâtre shakespearien. Plusieurs rendez-vous ponctueront la journée qui se terminera par la veillée « Jouez avec Juliens Lepers » jusqu’à 21 h.
> Pratique. Le public pourra se restaurer et déjeuner dans l’allée des Platanes, au café Balzac et dans le parc du château au Deux Magots.

 

Pierre Calmeilles

Ils veilleront sur La Forêt des livres

LA NOUVELLE REPUBLIQUE
12/08/2016 05:40

La Forêt des livres est sans aucun doute, en terres lochoises, la manifestation qui draine le public le plus conséquent. - La Forêt des livres est sans aucun doute, en terres lochoises, la manifestation qui draine le public le plus conséquent. - (Archives NR, Hugues Le Guellec)

La Forêt des livres est sans aucun doute, en terres lochoises, la manifestation qui draine le public le plus conséquent. – (Archives NR, Hugues Le Guellec)

Avec ses dizaines de milliers de visiteurs, la manifestation littéraire, qui aura lieu fin août, est un enjeu de sécurité important. Explications.

Combien seront-ils, dimanche 28 août, à Chanceaux ? Difficile d’évaluer le nombre de personnes qui sillonnent chaque fin d’été les allées de La Forêt des livres, évènement littéraire gratuit et donc ouvert à tous. Son instigateur en chef, Gonzague Saint Bris, avance régulièrement le chiffre de 60.000 visiteurs à Chanceaux. Quoi qu’il en soit, c’est sans aucun doute, en terres lochoises, la manifestation qui draine le public le plus conséquent.

«  On essaie d’imaginer l’impensable  »

Forcément, elle fait l’objet d’une attention particulière dans le contexte post-attentats. Le 3 août, une réunion a rassemblé à la préfecture de Tours l’équipe de La Forêt des livres et les gendarmes, autour du préfet. Le représentant de l’État a édicté une série de prescriptions que les organisateurs ont l’obligation de respecter. Ils devront, par leurs propres moyens, limiter l’accès à deux points de contrôles seulement et bloquer tous les autres accès. Il leur faudra également procéder au contrôle du public empruntant les navettes avant la montée dans l’autocar. Des plots en béton devraient être installés aux entrées. Autant d’impératifs pour que la manifestation puisse avoir lieu.

Opération Sentinelle

La gendarmerie, de son côté, a établi le dispositif de sécurité qu’elle mettra en place le jour J. Au moins trente gendarmes seront présents, toute la journée, aussi bien dans l’enceinte de la manifestation qu’en « périphérie, sur les deux points d’accès. Certains seront en tenue, d’autres en civil dans le public », explique le capitaine Olivier Gaudrel. Les gendarmes vont également recevoir le renfort de deux groupes de militaires de l’opération Sentinelle, le dispositif de surveillance des sites sensibles (*) qui a été déployé sur le territoire français après les attentats de janvier 2015.
« On a l’habitude d’assurer la sécurité de La Forêt des livres, poursuit le capitaine Gaudrel. Mais, en raison du contexte et de l’état d’urgence, nous allons accentuer la surveillance, avec davantage de personnel. » Il y aura des patrouilles en mouvement et d’autres, statiques, en des lieux précis de la manifestation. « On prend en compte les événements passés, conclut le gendarme. Et on essaie d’imaginer l’impensable. » Pour qu’il n’arrive pas.

(*) essentiellement porté par l’armée de terre.

 

Pierre Calmeilles

Touraine Fil Vert vous propose de rejoindre gratuitement Chanceaux-Près-Loches le dimanche 28 août 2016.

Une nouvelle fois, Touraine Fil Vert vous propose de rejoindre gratuitement Chanceaux-Près-Loches.

Pour la 21ème édition de la « Forêt des Livres », deux horaires sont proposés au départ de la halte routière de TOURS (devant la gare SNCF), un départ à 10h00 et un second à 13h30.

Les retours seront tous assurés à 18h30.

Important, nous vous rappelons que ce service gratuit est soumis à réservation. Pour cela vous devrez appeler au 0800 123 037 avant le 26 août à 17h00. Attention le nombre de places étant limité, nous vous invitons à ne pas attendre le dernier jour pour réserver.

À la lisière de La Forêt des Livres

LA RENAISSANCE LOCHOISE

Renaud et GSB
L’évènement littérature de la Touraine du Sud approche à grands pas. Dimanche 28 août aura lieu la 21e édition de La Forêt des Livres à Chanceaux-près-Loches.

« Historiquement, le dernier dimanche d’août était, ici, une fête de forestiers. Je me suis dit que si la fête avait lieu chaque année à la même date, il devait faire beau… », se souvient Gonzague Saint Bris, président fondateur de La forêt des Livres. C’est ainsi que la 21e édition de ce qui est désormais l’événement littérature du Sud Touraine se déroulera une nouvelle fois le dernier week-end d’août, à savoir le dimanche 28, à Chanceaux-près-Loches. Cet événement se place donc comme une avant-première de la rentrée littéraire. Au programme, des rencontres avec de grands auteurs « mais aussi des gens traversés par le livre, une fois dans leur vie », précise Gonzague Saint Bris, et des jeunes pousses en devenir. Ce dernier point est très important pour le fondateur : « des auteurs, aujourd’hui célèbres, ont reçu leur premier prix à La Forêt des livres. Notre jury de lecteur a souvent la main verte. » Ces auteurs, plein d’avenir, se mêlent ainsi aux plus grands, tout comme le public à qui l’écrivain réserve « un contact naturel, spontané, détendu avec ceux qu’ils voient toute l’année à la télé. »

Une ode à la littérature

Même si cette année, Gonzague Saint Bris avoue avoir eu quelques difficultés à boucler le budget, le festival conserve sa gratuité. Il ouvre ainsi la littérature au grand public. L’idée est de « redonner à la Touraine sa primauté littéraire », explique le fondateur. L’esprit du festival est, lui, contenu dans cette maxime de Balzac : « Il n’est pas un site de forêt qui n’ait pas sa signification, pas une clairière, pas un fourré qui ne présente des analogies avec le labyrinthe des pensées humaines. » Cette phrase exprime entre autre la proximité entre la nature et la littérature. Le village forestier de Chanceaux-près-Loches se pose donc comme le cadre idéal pour accueillir les auteurs de tous horizons sur les terres d’Alfred de Vigny. Dans la même veine, l’habituel colloque culturel portera sur le thème : « Mutation et merveilles : nouvelle eau, nouvelle terre, nouveaux métiers, nouveau monde ». Il sera animé par Jean-Claude Narcy et verra intervenir 10 auteurs entre 10 h et midi. Ensuite, le repas des écrivains aura pour but de leur faire découvrir la région sous un autre angle, puisque ce sont dix chefs tourangeaux qui s’occuperont du menu.